MOUVEMENTS

QI GONG, art énergétique chinois

EMEI QI GONG

Classé dans : Emei Qi Gong — mouvements @
La montagne Emei est  le lieu de développement de pratiques énergétiques à partir de l'époque des Song (960-1279).
Le fondateur de l'école Emei, Maître Bai Yun (Nuage blanc), général sous les Song au XIIème siècle est 
particulièrement habile à l’épée, mais il entend percer les secrets du mont Emei.On y enseigne en effet la maîtrise 
d’une toute autre épée, «l’épée du cœur » (xiulian xinjian) qui promet, par un travail précis et assidu, de transformer 
l’énergie, le cœur et l’esprit.
 « Vous n’arriverez à couper ni votre agitation, ni vos émotions, ni vos maladies par la seule maîtrise de votre épée. 
Seule la sagesse peut vous le permettre » lui enseignèrent ses maîtres. N’arrivant pas à les battre, Bai Yun décida 
de devenir moine.
A l'école Emei, l'enseignement mêle étroitement la médecine traditionnelle chinoise, notamment le courant Dan Dao 
(Dan : concentré d’énergie subtile, Dao : voie), à la pratique du Qi Gong et des arts martiaux ainsi qu’aux 
enseignements du Taoïsme et du Bouddhisme Chan.

L’enseignement de l’école Emei est actuellement transmis par le professeur Zhang Ming Liang,14ème héritier de la tradition et responsable de l’Institut de médecine traditionnelle chinoise Huang-Ting.
Il comprend 4 branches :
-la médecine de l’alchimie taoïste : on y enseigne les principes de base de la médecine traditionnelle chinoise,  les massages thérapeutiques, l’acupuncture, sans oublier les secrets de la pharmacopée de Emei.
-les 12 travaux spécifiques (Zhuang) de Emei :
méthodes complètes de Qi Gong à la base de toutes les disciplines comme la médecine, l’acupuncture ou les massages thérapeutiques
-la diététique thérapeutique
-les arts martiaux

Emei Shan (峨嵋山  (Mont des beaux sourcils ou « Montagne lumineuse »)  est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1996. Il fait partie de 4 montagnes (Shan) sacrées bouddhistes de Chine avec Wutaï Shan, Putuo Shan, Jihua Shan. Elle est située dans la province du Sichuan, dans le centre-ouest de la Chine.

Sichuan

Elle est le premier lieu où le bouddhisme s’est établi en Chine  au 1er siècle de notre ère avant de rayonner dans tout l’Extrême-Orient. Vers le milieu du 6ème siècle, la Chine devient le centre de rayonnement du Bouddhisme et la province de Sichuan est pendant un temps le siège de l’école bouddhique chinoise de Chan (origine du Zen du Japon) et plus de cent temples y seront construits. La montagne Emei est devenue l’un des principaux lieux sacrés du bouddhisme avec plus de 30 temples, dont le temple Wannian fondé au 4ème siècle et abritant le grand Puxian Bouddha de bronze du 10e siècle haut de plus de 7 mètres. L’élément le plus remarquable est le grand Bouddha de Leshan haut de 71 mètres taillé au 8e siècle.


Emei Shan

 

Solange Ninnin enseigne, en cours hebdomadaires et en ateliers ou stages, dans la région marseillaise, les méthodes de Qi Gong transmises dans l’école Emei :
-ShenZhan Gong/ Qi gong de l’étirement et de l’ouverture
-FaJi Gong/ Qi Gong pour aider les autres
-La mélodie des 5 organes
-AnQiao DaoYin Su/ auto-massages de Qi Gong
-KePao /Taper le front
-Hubu Gong/Le pas du tigre
-HuXi FanSong/ Exercice pour calmer la respiration
-Les 24 saisons de l’énergie
-Jing Gong/travail du calme ou méditation

 

ACCUEIL

CONTACT

LES MINUTES D’EMEI

Classé dans : Emei Qi Gong,Qi Gong de base — mouvements @

Les minutes d’Emei sont des formes courtes de Qi Gong qui permettent de pratiquer efficacement même si on n’a pas de temps.
S’étirer pendant une minute pour harmoniser son corps, respirer pendant une minute pour apaiser son coeur, visualiser pendant une minute pour canaliser son esprit, tapoter son corps pendant une minute pour harmoniser le circulation de son énergie…. C’est déjà une pratique de 4 minutes !
Les minutes d’Emei sont enseignées dans la région marseillaise par Solange Ninnin.

Une minute d’étirement
- Etirement des bras et des mains
- Etirement de l’avant du corps
- Etirement de l’arrière du corps

Une minute de respiration
Respirations profondes pour calmer le Coeur

Une minute de visualisation (avec posture)
Visualiser un élément de la nature selon chacun des  5 mouvements de l’énergie selon la médecine chinoise.
- Bois : la graine
- Feu : le soleil
- Terre : une étendue immense
- Métal : le cristal

– Eau :  l’océan

Une minute de tapotement
Percutions de tout le corps en suivant le sens de la circulation de l’énergie dans les méridiens

banireqg5

CONTACT

ACCUEIL

LA MELODIE DES 5 ORGANES

Classé dans : Emei Qi Gong — mouvements @

La méthode de Qi Gong « la mélodie des 5 organes » ou Emei Wu Zang Xiao Lian Xing vient de l’école Emei qui la  considère comme un « petit travail/Xiao Lian Xing » car chacune des 5 mélodies peut être travaillée indépendamment l’une de l’autre en fonction de l’organe qu’on souhaite régulariser. Il y a  une mélodie, des sons spécifiques, une posture pour chacun des 5 systèmes énergétiques, et des 5 organes (Foie, Coeur,  Rate, Poumons, Reins).
Les sons agissent directement sur la respiration, et donc sur le Qi
. La mélodie agit directement sur le Shen/l’esprit.
Chacun de ces exercices a pour objectif la connaissance de soi, la découverte du Qi et de ses manifestations, la régularisation à des fins préventives ou thérapeutiques du Qi et du Shen/l’esprit.

5 organes

On peut travailler les mélodies à plusieurs niveaux  :
- Ecouter la mélodie
- Chanter la mélodie
- Pratiquer des respirations spécifiques pour nourrir ou bien disperser le Qi selon les objectifs thérapeutiques recherchés

La mélodie des 5 organes est enseignée dans la région marseillaise par Solange Ninnin dans des cours hebdomadaires et dans des ateliers et des stages.

 

CONTACT

ACCUEIL

LES 8 EXIGENCES DE LA POSTURE DE MEDITATION

Classé dans : Emei Qi Gong — mouvements @

Les 8 exigences de la posture de la méditation selon l’école de Qi Gong Emei sont les suivantes.
Ces exigences sont valables pour le Jing Gong ou travail du calme du Qi Gong et également pour n’importe quelle autre sorte de méditation.

méditation squelette

Le corps en général
1/ Les jambes : choisir la position assise (sur une chaise, sur un zafu, en lotus, etc)
2/ Les bras et les mains : choisir la position des mains. En général la posture dite « de bon augure » /Ding seal (ou posture de Zazen)

Le buste et la colonne vertébrale
3/ La tête : la tête est droite, étirer les cervicales, étirer Baihui (sommet de la tête) comme si les oreilles étaient suspendues

4/ La colonne vertébrale : étirer la colonne et redresser le corps
5/ Les épaules : les deux épaules équilibrées et légèrement soulevées
6/ Les coudes : les coudes volants ouverts vers l’avant, rentrer légèrement la poitrine

Le visage
7/ La bouche : Fermer la bouche. Les lèvres, les mâchoires, les dents se touchent. La pointe de la langue naturellement contre le palais

8/ Les yeux : les paupières baissées naturellement

Méditation

Le Jing Gong ou travail du calme (ou méditation) est enseigné dans la région marseillaise par Solange Ninnin.


CONTACT

ACCUEIL

AUTOMASSAGES DE L’ECOLE EMEI

Classé dans : Emei Qi Gong — mouvements @

Les auto-massages du Qi Gong de l’école Emei sont appelés AnQiao DaoYin Su, c’est à dire mouvements de massage de DaoYin, ou bien encore Gong Hou DaoYin/DaoYin de fin de pratique .Ils sont une méthode à part entière et sont aussi une technique de fin de pratique après les mouvements dynamiques de Qi Gong ou après la méditation.
auto-massages

Massages internes :
-Tourner les yeux/ Yun Mu
-Claquer les dents / Kou Chi
-Secouer la mer (ou le dragon pourpre secoue la mer)/Jiao Hai
-Rincer et avaler la salive/Shu Yan

Massages externes :
-Douche du visage/ Yu Mian
-Peigner la tête/Shu Tou
-Masser la nuque/Mo Xiang
-Ouvrir Tian Ting (Front)/Kai Tian Ting
-Masser le palais de Kan (Sourcils)/ Tui Kan Gong
-Faire tourner le point Tai Yang (Tempe)/Yun Tai Yang
-Pincer la racine de la montagne (racine du nez)/Nie Shan Gen
-Masser le long du nez/ Xun Bi Ce
-Pétrir Yin Xiang (20GI à côté des narines)/ Rou Yin Xiang
-Presser et masser le point Oya (sous la pomettes)/Qu Oya
-S’occuper des murailles (oreilles)/ Ying Zhi Cheng Kuo
-Faire résonner le tambour céleste (oreilles internes)/ Ming Ji Tian Gu

DaoYin du corps :
-Le cou et la nuque s’opposent aux mains/Jing Xiang Zheng Li
-Ouvrir la poitrine pour régulariser le Qi/ Li Qi Kuan Xiong
-Masser les point Gao Huang/Mo Yun Gao Huang
-Pétrir et masser le nombril/ Rou An DuQi
-Masser la palais des reins/ Mo Yun Shen Tang
-Pieds et mains s’opposent/ Shou Zu Zheng Li
-Tapoter en suivant les méridiens/ Xun Jing Pai Da
-Sortir de la pratique par le son Ha/ Ha Zi San Gong
auto-massages

La méthode d’An Qiao DaoYin Su est enseignée dans la région marseillaise par Solange Ninnin.

ACCUEIL

CONTACT

 

KE PAO

Classé dans : Emei Qi Gong — mouvements @

La pratique de Ke Pao (prononcer Re pao)/Taper le front, ou prosternation de remerciement, est une pratique quotidienne  pour les bouddhistes tibétains. C’est remercier, avec le coeur de remerciement et la qualité du geste. Même sans être bouddhiste, cette technique peut être intégrée comme une pratique quotidienne d’assouplissement du corps et de pacification de l’esprit. La force vient de soi-même, d’un coeur paisible, serein. Et la force vient aussi de l’énergie de l’endroit où l’on se trouve, des autres, de l’environnement. Réunir la force interne et la force externe, c’est le plus puissant.

Lorsque les mains réunies passent devant
– le front, visualiser un rayon de lumière blanche, et penser sans prononcer le son OM (Aom)
– la gorge, visualiser un rayon de lumière rouge (lumière du soleil), penser sans prononcer AH
– le centre de la poitrine, visualiser un rayon bleu (couleur du calme, du ciel, de l’océan), penser sans prononcer HOUNG (Rom)
Lorsqu’on est prosterné vers le sol, visualiser son dos comme illuminé d’une couleur rouge, les soucis, douleurs, maladies sont chassées.

C’est une prosternation qu’on répète 3 fois, ou 6 ou 9 ou 108 ou 1080 fois.
Les gestes sont lents, grands, quand on est arrivé, on s’arrête, on contemple.
Les gestes et l’intention sont réunis. L’esprit se recentre, le Coeur se calme.

mains

La pratique de Ke Pao est enseignée par Solange Ninnin dans la région marseillaise. Elle lui a été transmise par Zhang Ming Liang (Ecole Emei Qi Gong) lors d’un séjour à Wutaï Shan en Chine.

 

ACCUEIL

CONTACT

LE PAS DU TIGRE

Classé dans : Emei Qi Gong — mouvements @

Le Qi Gong du pas du tigre (Hu Bu Gong) est une méthode traditionnelle et thérapeutique de l’école du Qi Gong d’Emei qui permet de nourrir le Yin en cas de  vide de Yin et d’excès de yang (soit vrai excès, soit vide de Yin qui crée un excès de Yang) par le travail sur l’énergie du Foie et des Reins.
Pour préserver la santé, nourrir l’énergie des Reins est une excellente façon de prévenir le vieillissement car les Reins sont à l’origine de tout le Yin et tout le Yang de tout le corps.
tigre
Le Qi Gong est composé de 2 parties complémentaires qui s’enchaînent.
– 8 mouvements de pieds « LES JAMBES QUI CIRCULENT/ Tong Touei) qui ont pour fonction principale de nourrir l’énergie du Foie et faire descendre le Qi dans les jambes :

Pas du caractère clou/Ding Zi Bu
Chercher l’entre-jambe/Son Dang Tui

Mouvement du ciseaux qui se relève/Qiao Jian Shi
L’aiguille au fond de la mer/Hai Di Zhen
Le phénix penche sa tête/Feng Dian Tou
Rotation interne/Nei Zhuan TaiJi
Rotation externe/Wai Zhuan TaiJi
Ramener le pied à l’intérieur/Nei Kou Jiao

- GONG BU/Pas de l’arc qui est un mouvement de stimulation énergétique des Reins :
par la pression des pouces sur LuLu Guan/ la barrière de Lulu (région lombaire)
par la fermeture du haut du corps (omoplates, coudes) et le son « Hei » qui font descendre l’énergie vers les Reins
par la posture du pas de l’arc des jambes qui fait monter le Qi dans la région des Reins

« La force vient dans le bassin.
Le corps est comme un arc vers l’avant, l’avant du corps et la poitrine ouverts.
Tout se concentre dans le bas du dos. « 

La  HuBu Gong est enseigné dans la région marseillaise par Solange Ninnin.

 

ACCUEIL

CONTACT

DE L’ETIREMENT DANS LE SHEN ZHAN GONG

Classé dans : Emei Qi Gong — mouvements @

L’étirement est caractérisé par 2 points extrêmes qui vont dans des directions opposées et créent une ligne droite entre eux.
L’étirement en Qi Gong, c’est la conscience des 2 points qui vont vers le lointain avec le maximum d’amplitude, et l’ajustage de la tension sur la ligne droite entre ces deux points, comme un musicien qui accorde les cordes de son instrument pour qu’il sonne au plus  juste.
L’étirement, c’est tout à la fois une action corporelle, et notre intention sur les deux points des extrémités : la tête et les pieds, les 2 majeurs… Le corps et l’esprit s’unifient dans le mouvement et la conscience du mouvement. Le corps travaille dans la précision du geste. L’esprit ne s’échappe plus, il est tranquillement présent sur les deux points aux extrémités, il cesse de vagabonder, il se calme.

Par notre travail sur les extrémités qui sont telles les feuilles de l’arbre, nous sommes en contact avec les racines que sont nos organes, sans les déranger. Depuis l’extérieur et par l’intermédiaire des circuits internes des méridiens, nous rentrons en contact avec notre profondeur.

Les 4 mots clefs de la pratique du Qi Gong de l’étirement et de l’ouverture Shen Zhan Gong selon l’école Emei  sont :
– l’amplitude, le grand (Da)
– la lenteur (Man)
– s’arrêter (Ting)
– contempler (Guan)

Ren
Ren/l’être humain 
Da
Da/grand
  Tian
Tian/le ciel


Les mouvements s’effectuent selon 4 principes :
– Plier (Qu)
– Etirer (Shen)
– Relâcher (Song)
– Contracter (Jing)

Les gestes simples, épurés de ce Qi Gong sont comme « des maîtres ». Ils nous offrent la capacité d’entraîner ensemble notre corps et notre esprit, de rencontrer, et connaître le Qi. Nous ne sommes plus dérangés par autre chose car le travail est simple et l’esprit orienté. Nous pouvons accueillir, regarder, écouter, contempler à l’intérieur de nous la multiplicité des manifestations de la vie naturelle.

Par la pratique régulière de l’exercice d’étirements conscients, par l’entraînement ensemble du corps et de l’esprit, ça s’ouvre à l’intérieur.
Qu’est-ce qui s’ouvre ? Où ça s’ouvre ? Comment ça s’ouvre ? Pourquoi ça s’ouvre ?
C’est à chacun de faire son chemin, d’accueillir, regarder, écouter, contempler les « paysages internes » que sont les multiples manifestations du corps, de l’esprit qui sont toutes Qi/énergie.

 

ACCUEIL

CONTACT

FAJI GONG

Classé dans : Emei Qi Gong — mouvements @

Le FaJi Gong est une forme traditionnelle de Qi Gong  de l’école du mont EMei (E =très haut, Mei = sourcil, beauté) qui est transmis en France par le professeur Zhang Ming Liang.
Emei FaJi Gong ou Qi Gong pour aider les autres : Fa = aider, sauver, Ji = les autres  (et en premier lieu soi-même), mais aussi transmettre de génération en génération des méthodes efficaces pour l’unité du corps et du coeur .

Le FaJi Gong est enseigné en cours et en ateliers  à Marseille par Solange Ninnin.

Le FaJi Gong debout comprend 10 mouvements :
1- Calmer le corps, l’énergie, l’esprit

2- Posture de prière pour  équilibrer Yin/Yang
3- Tourner le corps pour travailler le méridien de ceinture
4- Se pencher devant et derrière pour travailler le vaisseau gouverneur et le vaisseau conception
5- Etirer la nuque et les épaules à l’intérieur pour faire venir l’énergie
6- Relaxer les bras pour diffuser l’énergie dans tous le corps
7- Le mouvement du serpent pour travailler les 6 méridiens des mains
8- Posture vide avec les poignets croisés pour concentrer l’esprit au centre de son corps
9- Travailler les mouvements de l’énergie vers le haut et vers le bas avec le pas de l’arc
10- Posture de prière et le sceau de Bao-Shen pour faire venir l’esprit et l’énergie

 

Le FaJi Gong assis comprend 9 mouvements :
1- Trouver la paix, l’aisance s’installe à l’intérieur (posture vers la terre)
2- La sincérité du coeur se manifeste par le respect des autres (posture de prière ou de bouton de lotus)
3- Le coeur produit la joie (posture du lotus)
4- L’union entre le ciel et la terre (posture vers le ciel)
5- Offrir infiniment (posture d’offrande)
6- la pluie et la rosée nourrissent la vie (posture de prière ou de bouton de lotus)
7- Le Qi se stabilise le Shen se réunit (posture de la stabilité)
8- Le Shen et le Qi réunis comme un (posture sur la racine de la montagne)
9- L’aisance s’installe, à l’intérieur on trouve la paix (Posture vers la terre)

 

ACCUEIL

CONTACT

QI GONG DE L’ETIREMENT ET DE L’OUVERTURE

Classé dans : Emei Qi Gong,Qi Gong de base — mouvements @

Le Shen Zhan Gong, ou Qi Gong de l’étirement et de l’ouverture, est une technique traditionnelle de Qi Gong de la montagne EMei qui est transmis en France par le professeur Zhang Ming Liang.

Le Shen Zhang Gong (Shen/étirer, Zhan/déployer, ouvrir, Gong/Travail) favorise l’assouplissement les tendons et les muscles, l’harmonisation de l’énergie et en particulier celle du Foie -à laquelle sont rattachés les tendons, les articulations, le mouvement de montée de l’énergie -,  la conscience corporelle, la place à l’intérieur de soi pour que l’énergie puisse circuler librement et les organes fonctionner au mieux.
« Relâcher dans l’étirement, c’est l’ouverture.
Sans ouverture, pas de relâchement.
Dans le relâchement, on cherche l’ouverture
. »

Les 4 mots-clefs de la pratique du Shen Zhan Gong sont :
-amplitude
-lenteur
-s’arrêter
-contempler

Le Qi Gong de l’étirement et de l’ouverture est enseigné sous forme de cours  et d’ateliers à Marseille, à Gémenos, La Ciotat par Solange Ninnin.

qiqongemjuillet09web.jpg

Il est composé de 12 mouvements correspondant à chaque partie du corps :

-le cou
-les épaules et les coudes
-les poignets et de doigts
-tourner la tête et « remuer la queue »
-les flancs et les côtés
-les cotes
-exercice en 2 angles
-la taille et les hanches
-les genoux
-les cuisses
-les jambes
-la colonne vertébrale et la taille

ACCUEIL

CONTACT

12
 

C'est possible !!! |
mutuellesante |
Envie de retrouver la ligne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une clinique psychiatrique ...
| Docteur Nina-Prisca
| selmab