MOUVEMENTS

QI GONG, art énergétique chinois

Lettre à une jeune fille qui voudrait partir en Chine

Classé dans : Lire, écouter, voir — mouvements @

J’avais emporté dans ma valise, parmi d’autres, le livre de Jacques Pimpaneau “Lettre à une jeune fille qui voudrait partir en Chine” (éditions Picquier). Sur la route entre les  montagnes du Wudang et la ville de Nanyang, j’en ai commencé la lecture.

 http://www.decitre.fr/gi/16/9782877307116FS.gif

Chère mademoiselle,
Intéressez-vous à la Chine, ce n’est pas moi qui vous dira le contraire, mais rappelez-vous que si cette culture est fascinante, c’est pour la sagesse qu’elle a élaborée.(…) Pour apprendre le chinois classique, je vous suggère de commencer par ces poèmes datant de la dynastie des Tang que tous les chinois connaissent par coeur.

C’est en partant de cette  idée que ce sinologue peu ordinaire nous initie à la traduction du chinois, nous les ignorants de l’écriture des idéogrammes, de pictogrammes et autres spécialités de cette langue. Peu à peu, sans difficulté, le lecteur repère des signes, apprend quelques règles de grammaire et puis se surprend à traduire lui-même (lui, l’ ignorant de l’écriture des idéogrammes), par association ou reconnaissance de signes, comme un jeu.
Excellente lecture pour repérer des bases de cette écriture mystérieuse et se donner envie de continuer à l’explorer, et aussi excellente initiation à la poésie classique chinoise.
En avant-goût,  la traduction de François Cheng (auteur que je vous recommande aussi : “Le Dit de Tianyi”, “L’éternité n’est pas de trop”…) d’un célèbre poème du grand Li Bai (8ème siècle) :

Temple du sommet, la nuit :
lever la main et caresser les étoiles
Mais chut ! baissons la voix :
Ne réveillons pas les habitants du ciel

A découvrir : la poésie de Li Bai (ou Li Po), considéré au côté de son ami Du Fu (ou Tu Fu) comme le plus grand poète chinois…


Commentaires désactivés.

 

C'est possible !!! |
mutuellesante |
Envie de retrouver la ligne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une clinique psychiatrique ...
| Docteur Nina-Prisca
| selmab