MOUVEMENTS

QI GONG, art énergétique chinois

Geste juste

Classé dans : Lire, écouter, voir — mouvements @

Voici des extraits du livre « la face cachée de la terre » du célèbre céramiste Daniel de Montmollin à propos du geste du potier.

Ses mots sur le  silence et le temps, le rapport au « maître »,  la répétition et l’apprentissage… résonnent avec la pratique du Qi Gong.
La céramique comme le Qi Gong est un art, un art du geste juste, de l’attention à ce qui advient.

Prendre le temps de se représenter par avance son geste, de faire mémoire de ce qu’on va faire, en un temps de silence qui n’a pas la même durée pour chacun, qui peut durer le temps d’une profonde expiration ou celui d’un promenade, permettant de se rejoindre avant l’agir. Un temps en dehors de ce temps dont on dit qu’il vaut de l’argent.

Il en résulte qu’au départ, on souhaite trouver un maître avec lequel une relation personnelle puisse s’établir, qui sera capable de vous aider à devenir vous-même et de s’effacer lorsque vous vous serez trouvé. La fonction essentielle du maître, s’il s’en trouve, sera en effet celle d’un catalyseur. C’est dans la mesure où il se sent accompagné et stimulé par un être engagé lui-même dans le métier que “l’élève” mettra en oeuvre ses propres facultés.”

La répétition appartient au déroulement de la vie. Elle est chronologique (années, saisons, jours, heures), physiologique (coeur, respiration, marche), quotidienne (horaire, travail, repos). L’exercice répétitif fait partie de tout apprentissage manuel ou mental. Il peut être consenti ou subi. Subi, il engendre la monotonie et la passivité. Consenti, il est vécu comme le support d’un devenir. Il n’est alors répétitif qu’en apparence. Comme deux printemps qui ne se ressemblent jamais, chaque situation, chaque geste est nouveau par rapport au précédent. Le répétitif consenti caractérise tout entraînement.
Rendant compétent, il éveille et rend sensible à l’inattendu. Il est le marchepied de la créativité, le garant de l’improvisation.”

Répéter c’est reproduire un geste, une forme, dans une démarche d’apprentissage et de ré-appropriation, tel le musicien – même expérimenté – faisant ses gammes. La répétition génère un savoir-faire libérant l’expression. Elle réclame une attention consciente pour éviter un automatisme qui ferait sortir de la créativité. Loin d’enfermer, la répétition s’inscrit dans un processus ou l’acte présent s’enrichit des précédents”.

 

potier

ACCUEIL

CONTACT

Commentaires désactivés.

 

C'est possible !!! |
mutuellesante |
Envie de retrouver la ligne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une clinique psychiatrique ...
| Docteur Nina-Prisca
| selmab