MOUVEMENTS

QI GONG, art énergétique chinois

QI GONG DU COEUR

Classé dans : DaoYin YangSheng Gong — mouvements @

Le Qi Gong du cœur, ou Qi Gong pour apaiser le cœur et calmer le sang, est une méthode de DaoYin YangSheng Gong. Cette forme de Qi Gong favorise l’ouverture de l’énergie du cœur et de l’esprit. C’est une excellente méthode pour démarrer et s’initier au Qi Gong. C’est aussi une très bonne technique pour entretenir le corps, la santé, tout en renforçant son énergie.
Dans l’énergétique chinoise, le Coeur est associé au mouvement du Feu.

Le Qi Gong du Cœur est enseigné dans la région marseillaise par Solange Ninnin.
Il est composé d’un enchaînement de 8 exercices pour renforcer le cœur et l’appareil circulatoire, régulariser la tension et la circulation du sang.

1 – Danser en écoutant le chant du coq.
2 – Singe blanc offre un fruit.
3 – Eléphant d’or enroule sa trompe.
4 – Loriot jaune bat des ailes.
5 – Le bon médecin masse les oreilles.
6 – Frapper les bras et les jambes.
7 – Les arbres desséchés enchevêtrent leurs racines.
8 – Enchaînement de pas équilibrés

Image de prévisualisation YouTube

ACCUEIL

CONTACT

« Le cœur a la charge de Seigneur et de maître. La radiance lumineuse des Esprits en procède »
(SuWen, 8).

« Les 3 mois d’Eté évoquent un épanouissement (Fan Xiu). Les souffles du ciel et de la terre s’inversent (le Yin commence à croître, le Yang à décliner), la création est en pleine beauté. On se couche tard, on se lève tôt. On recherche le Soleil, on se met de bonne humeur, on s’épanouit de manière à ce que le « souffle (interne) puisse s’extérioriser à son gré ».
(SuWen, 2).

« En tout homme, son cœur assume la fonction que le Seigneur et maître assume dans l’Etat. Du cœur dépend le bonheur ou le malheur, la maladie ou la santé, la longévité ou la mort prématurée. Un corps blessé est à l’image d’un peuple opprimé, tyrannisé, détestant et maudissant son prince. Le cœur a besoin de santé pour réaliser une évidence chinoise : c’est le cœur qui peut prendre en charge tous les êtres, en demeurant absolument vide. Pour le cœur, la vie en plénitude, c’est le vide. La vie individuelle est centrée par le cœur qui rassemble et réunit en une composition de souffles harmonieux les constituants de l’être ».
« Le cœur est bien ce souverain, entouré de sa Cour, qui normalement retiré à l’intérieur, communique avec l’extérieur, sans être troublé lui-même dans le moment où l’animation de l’Empire, dont il est responsable, se fait sentir partout. C’est évidemment par les organes des sens que le cœur, ou, si l’on veut, l’intérieur, communique avec l’extérieur, les affaires, dans un mouvement d’allées et venues incessantes ».

Claude Larre et Elisabeth Rochat de la Vallée, Les mouvements du cœur (Desclée de Brouwer).

Commentaires désactivés.

 

C'est possible !!! |
mutuellesante |
Envie de retrouver la ligne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une clinique psychiatrique ...
| Docteur Nina-Prisca
| selmab