MOUVEMENTS

QI GONG, art énergétique chinois

L’énergie du centre : Terre

Classé dans : Un peu de théorie — mouvements @

Dans le HuangDi NeiJing SuWen (Classique interne de l’empereur Jaune ) l’empereur mythique HuangDi questionne son médecin Qi Bo sur l’alternance Yin-Yang des saisons, fondement de la création, axe de la vie et de la mort.
La saison du centre est particulière de l’énergétique chinoise
. Elle est associée à l’énergie de la terre et se situe par période entre chacune des 4 saisons. On la considère aussi comme la saison de la fin de l’été, assimilable à l’été indien.

La rate est Terre, elle gouverne le Centre. En toute saison elle est « soutien de famille » pour les 4 autre viscères (Foie, Coeur, Poumons, Reins) qui lui délèguent 18 jours de commandement (18 jours entre chaque saison). Elle n’a donc pas de saison propre. La rate recèle l’essence de la terre qu’elle tient normalement de l’estomac. La terre, donnant naissance aux créatures, prend modèle sur l’univers ; elle est en haut et en bas, à la tête et aux pieds, elle ne peut se contenter d’une saison.
Le Jaune, couleur du centre, pénètre dans la rate qui s’ouvre à la bouche. Ses maladies sont à la racine de la langue, sa saveur douce, sa catégorie la terre, sa racine le millet jaune, sa planète Saturne. Son nombre est 5, les symptômes des chairs, l’odeur parfumée.

Terre

La chair (molle comme la terre) est associée à la rate qui fait l’éclat des lèvres et que domine le foie.

Le Centre engendre l’humidité qui produit la Terre qui donne le saveurs douces qui alimentent la rate. La rate alimente la chair qui transmet la vie au poumon. Au ciel il est humidité, sur terre il est Terre. Dans l’organisme il est chair. Parmi les Qi il est celui qui remplit. Parmi les viscères il est la rate. Bruit : chant (soupir modulé) ; émotion : éructation ; orifice : bouche ; saveur : douce ; humeur : soucieuse ; la rate est blessée par les soucis que réprime la colère. La chair est blessée par l’humidité que réprime le vent et par le doux que réprime l’acide.
Nature : conciliante. Vertu : imbiber. Action : enrichir. Couleur : jaune. Elaboration : foisonnement. Animaux : nus. Office : calmer. Mandat : nuages et pluies. Altération : flux. Intempérie : inondation dévastatrice. Saveur : douce. Sentiment : réflexion. La réflexion blesse la rate, elle est vaincue par la colère. L’humidité blesse la chair, elle est vaincue par le vent. Les douceurs blessent la rate, elles sont vaincues par les acidités.

L’énergie de l’été : Feu

Classé dans : Un peu de théorie — mouvements @

Dans le HuangDi NeiJing Su Wen (Classique interne de l’empereur Jaune ) l’empereur mythique HuangDi questionne son médecin Qi Bo sur l’alternance Yin-Yang des saisons, fondement de la création, axe de la vie et de la mort.
A propos de l’été…

Les 3 mois d’été évoquent un épanouissement. Les souffles du ciel et de la terre s’inversent (le Yin commence à croître et le Yang à décliner), la création et en pleine beauté. On se couche tard, on se lève tôt. On recherche le soleil, on se met de bonne humeur, on s’épanouit de manière à ce que le souffle (interne) puisse s’extérioriser à son gré. Le Dao correspondant est de « cultiver la croissance » (Yang Zhang). Aller à l’encontre blesse le coeur, et des fièvres paraîtront à la saison suivante mal accueillie ; le solstice d’hiver aggravera la maladie.

Feu

Aller au rebours de l’été, c’est le Tai Yang qui ne peut croître et creuse un vide dans le souffle du coeur. Une atteinte de chaleur en été donne en automne une fièvre cachectisante.

Le rouge, couleur du Sud, pénètre dans le coeur qui s’ouvre à l’oreille (orifice du coeur = entendement) ; sa maladie est celle des 5 viscères, sa saveur amère, sa catégorie le feu, son animal le mouton, sa graine le millet rouge, sa planète Mars, sa symptomatologie vasculaire, non nombre 7, son odeur le roussi.

Le Sud engendre la chaleur qui produit le Feu qui donne l’amer qui nourrit le coeur. Le coeur produit le sang qui sustente la rate, il domine la langue. Au ciel est la chaleur ; sur terre feu ; dans le corps vaisseaux, viscère : coeur ; couleur : rouge feu ; gamme : Zhi ; bruit : cri ; émotion : affliction ; orifice : langue ; saveur : amère ; humeur : joie. Le coeur est blessé par la joie que réprime la crainte. Le souffle est blessé par la chaleur que réprime le froid et par l’amer que réprime le sel.
Parmi les Qi il est celui qui fait croître. Nature : échauffante. Vertu : éclat. Action : impétuosité. Elaboration : luxuriance. Animaux : emplumés. Office : éclairer. Mandat : montée des vapeurs. Altération : flambée. Intempérie : incendie.

 

C'est possible !!! |
mutuellesante |
Envie de retrouver la ligne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une clinique psychiatrique ...
| Docteur Nina-Prisca
| selmab