MOUVEMENTS

QI GONG, art énergétique chinois

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2007

L’énergie de l’automne : Métal

Classé dans : Un peu de théorie — mouvements @

 Dans le HuangDi NeiJing SuWen (Classique interne de l’empereur Jaune ) l’empereur mythique HuangDi questionne son médecin Qi Bo sur l’alternance Yin-Yang des saisons, fondement de la création, axe de la vie et de la mort.

A propos de l’automne…
Les 3 mois d’automne évoquent un « palier ». Comme les poules on se couche tôt et on se lève tôt. On se veut d’humeur sédentaire pour pallier les rigueurs de l’automne. On recueille ses esprits pour apaiser le souffle de l’automne. On s’abstient de pensées aberrantes pour que le souffle du poumon reste pur. Le Dao (ou Tao ou Voie) correspondant est de « soigner la récolte » (Yang Shou); aller à l’encontre blesse le poumon et une diarrhée apparaîtra à la saison suivante mal accueillie.

Métal

Le Blanc, couleur de l’Ouest, pénètre dans le Poumon qui s’ouvre au nez ; sa maladie est celle du dos, sa saveur âcre, sa catégorie le Métal, son animal le cheval, sa graine le riz, sa planète Vénus, ses symptômes épidermiques, son nombre 9, son odeur celle de la viande.

L’Ouest engendre la sécheresse qui produit le Métal dont la saveur âcre nourrit le poumon. Le poumon nourrit l’épiderme qui sustente le rein, il domine le nez. Au ciel il est sécheresse, sur terre métal ; dans le corps épiderme, viscère : poumon ; couleur ; blanche ; bruit : pleurs ; émotion : toux ; orifice : nez ; saveur : acre ; humeur : chagrine (mélancolie) ; le poumon est blessé par le chagrin que réprime la joie ; l’épiderme est blessé par la chaleur que réprime le froid, et par l’âcre que réprime l’amer.
Parmi les Qi il est celui qui fait mûrir. Nature : rafraîchissante. Vertu : intégrité. Action : durcir. Elaboration : rétractation. Animaux : cuirassés. Office : stimuler. Mandat : brume et rosée. Altération : rigueur. Intempérie : flétrissure.

 

Pour une approche de la culture énergétique chinoise, deux lectures accessibles :
-Claude Larre et Elisabeth Rochat de la Vallée – Les mouvements du cœur : psychologie des Chinois – Desclée de Brouwer

-Gabriel Faubert et Pierre Crépon – La Chronobiologie chinoise – Albin Michel

 

LES EXERCICES IMPERIAUX POUR LA SANTE

Classé dans : Qi Gong de base — mouvements @

Les exercices impériaux pour la santé ont été mis au point par le professeur Hu Xiaofei, de l’Institut d’éducation physique de Beijing (Pékin), d’après les secrets de bonne santé de l’empereur Qianlong (1711-1799). Cet empereur de la dynastie des Qing à la longévité peu ordinaire a vécu 89 ans, alors que la moyenne de la durée de vie des empereurs n’était que de 39 ans !

exercices impériaux de santé

Cet enchaînement de Qi Gong comporte 18 exercices qui posent les bases du Qi Gong et peuvent se pratiquer debout ou assis.
Les caractéristiques des Exercices impériaux pour la santé sont les suivants :

1 – La pratique de ces exercices participe à l’entretien de la vie. Par entretien de la vie (YangSheng), on entend le soin de l’esprit, l’alimentation, l’adaptation à l’environnement, l’entraînement du corps, la respiration, l’équilibre entre le travail et le repos,… Il est important de faire en fonction de ses propres conditions physiques : « Chacun fait à sa mesure ».

2 – L’entraînement du corps est conjoint avec l’harmonisation de l’esprit , en se débarrassant de tout soucis pendant la pratique, en cherchant la tranquillité, le calme intérieur.

3 – Les mouvements sont accompagnés de la respiration abdominale. Il est important de coordonner les mouvements du corps doux, lents, enchaînés et arrondis avec la respiration douce, lente, régulière et longue.

4 – On fait tourner les bras et les poignets pour concentrer l’énergie sur les extrémités des membres, désobstruer les 3 méridiens yin et les 3 méridiens yang des mains, stimuler la circulation du sang et de l’énergie vitale, tonifier le coeur et les poumons. Les mouvements intenses des parties inférieures aux coudes et aux genoux permettent de désobstruer les 12 méridiens principaux, stimulent la circulation du sang et de l’énergie vitale, préviennent les maladies.

5 – Ces exercices de Qi Gong sont un massage du corps entier de la tête au pied. Au moment de presser, frapper, frotter et masser, il convient d’employer une force convenable pour stimuler suffisamment tout en évitant de léser les tissus. « Ne pas exagérer ni ménager les forces ».

6 – Les mouvements suivent un ordre méthodique de la tête aux pieds, de l’avant vers l’arrière, de l’extérieur vers l’intérieur.

7 – Ce Qi Gong convient à tout le monde sans limite d’âge, car cet enchaînement est simple, doux, lent, régulier. Il permet d’assouplir les articulations, de décontracter les muscles, de stimuler la circulation du sang et de l’énergie vitale, de désobstruer les méridiens, d’équilibrer le yin et le yang, d’entretenir les organes internes, de dissiper la sasse et la chaleur interne, de régulariser la respiration, de fortifier la constitution physique, de tranquilliser l’esprit, d’améliorer le métabolisme, de prolonger la vie…

ACCUEIL

CONTACT

 

C'est possible !!! |
mutuellesante |
Envie de retrouver la ligne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une clinique psychiatrique ...
| Docteur Nina-Prisca
| selmab